Inventaires- Voix tracées

Anne de Sterck en studio avec une étudiante

Le Lycée Nature a accueilli Anne de Sterk en résidence 3 semaines au mois de novembre 2020. Le projet : transposer en formes radiophoniques artistiques les résultats d’un inventaire – ou atlas – de la biodiversité sur la commune de Rives de l’Yon, autrement appelé ABC. Cet inventaire a été réalisé par les étudiants en 2ème année de BTSA Gestion et protection de la nature.

Nous avons nommé. Nous avons listé. Nous avons classé.

Nous avons écrit.

Nous avons installé un studio d’enregistrement dans la salle de musique de l’ALESA. Le soutien d’Angers Nantes Opéra nous a permis d’avoir des conditions optimales de travail.

Les étudiant.e.s ont écrit des textes pendant deux jours. Un portrait d’animal, façon qui suis-je ? Un long poème sur le bal des odonates. Un court texte sur la reproduction de la loutre. Un dialogue entre une mousse et un lichen. Un monologue intérieur hitchkokien sur la prédation de la Ségéstie Florentine, une araignée des haies.

Il a fallu trier, tailler parfois, ré écrire. Discuter sur le sens de ce travail situé sur le fil, entre exigence scientifique, et intention artistique. Il a fallu concilier les deux approches, sans en privilégier une ou négliger l’autre.

Le résultat est un ensemble de courtes formes sonores qu’Anne de Sterk a finalisé au cours d’un long travail de post- production.

L’ensemble peut-être écouté sur Spotify, sans abonnement :

https://open.spotify.com/show/4htuNoN8jgAPKDF0IiAoZN

Médiation

9 classes ont bénéficié d’un atelier « faire choeur » sur le principe de la méditation par la voix, avec Anne de Sterk, artiste en résidence au lycée Nature. 213 jeunes ont ainsi vécu cette expérience. A partir d’exercices de respiration, puis de positionnement de la voix en diverses parties du corps, il s’agit d’émettre une voyelle correspondant à ladite partie du corps : le « i » au- dessus de la tête, le « é » à la gorge, le « a » au niveau du torax, le « o » sur le ventre, le « ou » au niveau du sternum.

L’atelier a permis aux jeunes d’expérimenter ces techniques d’un part, mais également de vivre la chose collectivement. Comment faire chœur ? Comment proposer une résonance, à la fois vécue profondément en moi, et partagée collectivement ? Cela nécessite une concentration sur soi, et projetée sur l’autre, en faisant abstraction des perturbations extérieures, et sans commenter la sensation dans l’immédiateté. Vivre la sensation pour soi, avec les autres.

Un atelier d’une heure a également été proposé aux différents personnels de l’établissement.

A l’issue de la résidence, Anne de Sterk a proposé une heure avec les 135 jeunes présents (la covid nous a privé de certaines classes en distanciel) et les personnels volontaires. Durant cette heure, elle les a préparés à vivre un flash mob sur le temps de la pause méridienne. Sous le patio du lycée, offrant une acoustique intéressante avec une légère réverbération, 140 voix ont ainsi vibré ensemble pendant 15 minutes. Nous avons fait chœur.

lien vers le reportage TV Vendée / https://tvvendee.fr/actu/voix-tracees-au-lycee-nature/

lien vers le site ANO / https://www.angers-nantes-opera.com/

une émission à Radio Graffiti / https://www.urban-radio.com/content/jai-oui-dire-19-02-2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *