A NOUS LE SUD-VENDEE !

Investissement et appropriation du patrimoine de proximité par la création de cartes postales patrimoniales (recto : photographie / verso : texte d’accompagnement).

« A nous le Sud Vendée ! », projet de création de cartes postales patrimoniales, a été mené par une classe de Première SAPAT (Service à la Personne et aux Territoires) dans le cadre du MP2, au sein duquel l’enseignement de l’ESC vise notamment à identifier les éléments du patrimoine culturel local.

Si l’ancrage territorial, tout comme l’appropriation, est primordial pour nous tous, pour notre épanouissement personnel et pour notre possible action sur le monde, il l’est encore davantage pour les futurs professionnels du territoire que sont les élèves de la filière SAPAT.

En effet, mieux ils connaitront, comprendront et apprécieront leur territoire, mieux ils s’y sentiront chez eux, s’y impliqueront, et seront à même d’accompagner efficacement les publics qui sont leur cœur de métier.

En tant qu’enseignante d’ESC, je mesure dans ce cadre les atouts d’une approche sensible et créative, et ceci jusqu’au développement d’une relation affective, qui les aidera à s’investir.

DES CARTES POSTALES PATRIMONIALES

Chaque jeune a exploré son patrimoine de proximité et a choisi un élément précis qui faisait sens pour lui, pour le photographier.

Lors d’une sortie aux Archives Départementales de la Vendée, les jeunes ont pu découvrir et analyser d’anciennes cartes postales Sud-Vendéennes, ce qui est venu nourrir leur travail de recherche.

Pendant le confinement, ils ont pour certains décidé de refaire une « meilleure » photographie de leur patrimoine, différente, sous une autre lumière ou à partir d’un autre angle, ou bien encore de changer de patrimoine à mettre en valeur. Par ce désir d’amélioration de leur travail, on ressentait combien l’opération d’appropriation était déjà en cours.

Ils ont rédigé parallèlement leurs textes d’accompagnement pour le verso de la carte postale, qui se veut une description personnelle du patrimoine choisi. Pour ce faire, ils ont du réaliser à la fois des recherches sur le patrimoine choisi et un travail d’introspection afin de déterminer pourquoi ils ont choisi cet élément, pourquoi ils l’apprécient, ce qu’il évoque pour eux, comment ils souhaitent le mettre en valeur et ce qu’ils souhaitent partager de leur relation à lui.

UNE APPROPRIATION TERRITORIALE EFFECTIVE

Toutes ces démarches les ont poussés, inévitablement, à créer un lien, plus ou moins fort, avec leur patrimoine de proximité. J’ai pu constater combien les jeunes d’une part, connaissent beaucoup mieux le patrimoine Sud-Vendéen qu’en début de séquence, mais d’autre part savent désormais non seulement pourquoi, mais aussi comment, ils doivent (et devront, lorsqu’ils seront dans le milieu professionnel) s’investir dans la protection et la promotion de leur patrimoine de proximité.

En outre, lorsque j’ai mené la séquence suivante (« L’art dans les territoires ruraux »), j’ai pu m’apercevoir qu’ils savent bien mieux qu’en début d’année faire des recherches sur leur territoire et analyser les initiatives locales en faveur de la culture.

UN SUPPORT QUI S’EXPOSE ET QUI VOYAGE

Les cartes postales ont enfin été exposées dans notre salle Gaston Chaissac, avec un vernissage le 21 septembre 2020 et des médiations mises en œuvres auprès de plusieurs classes.

Tous les élèves ont reçu un lot complet des 29 cartes différentes, véritable patchwork de leurs différents regards sensibles sur leur même territoire, ainsi que des exemplaires supplémentaires de leurs cartes timbrées, qu’ils ont pu et pourront partager, tout simplement, en les envoyant, et ainsi, par leur interprétation, faire découvrir, voyager et rayonner le Sud-Vendée.

Projet en lien avec le réseau art’ur

Lise Lefèvre

Enseignante-Animatrice ESC

lise.lefevre@educagri.fr

Financement : Région Pays de la Loire (AEL)

Année : 2019-2020

Etablissement : Lycée Bel Air de Fontenay-le-Comte

Enseignant : Lise Lefèvre

Classe : Première SAPAT (Service à la Personne et aux Territoires)

Module : MP2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *